Surélevée pour se protéger des intempéries et nivelée pour offrir des vues différentes sur le lac Maggiore, la résidence ondule et se courbe, entre chambres intimes et terrasses ouvertes, telle une toile d’araignée se supportant sur la nature qui l’entoure. Un chef-d’œuvre, cette demeure, signée Design House Liberty, l’est certainement, du fait des détails artistiques qui la ponctuent. Mais d’abord, l’essentiel. L’arrangement architectural, mis au service de la routine zen voulue par ses habitants, s’articule autour d’un atrium central abritant un bonsaï qui respire la sérénité. Ce cœur battant du domicile s’ouvre sur le ciel, collectant la pluie, aérant la villa et éclairant les pièces et l’escalier en spirale qu’il connecte visuellement. D’ici, la maison se propage en rayons sur plusieurs strates horizontales qui, graduellement, changent de fonction, allant du domaine privé à celui plus hospitalier. Sur plusieurs niveaux et perspectives, ces volumes glissent et s’étendent vers l’extérieur: la forêt de pins, le potager bio, le lagon et les montagnes lointaines. Ainsi, chacune de ses chambres à coucher offre une expérience unique du paysage, à partir de laquelle l’occupant commencera une journée que ponctuera les pauses méditation facilitées par la stylistique minimaliste des espaces de vie, et qui finira autour du brasero pour un coucher de soleil intime.