Sur les hauteurs de Faqra, la station de ski libanaise, le studio d’architecture L.E.FT Architects, sous la direction de Makram el-Kadi et Ziad Jamaleddine, et leur équipe composée de Daniel Colvard, Ana Conchan, Valeria Fervorari, Mahdi Sabbagh et Karine Yassine, ont imaginé une villa en béton brut de deux étages, d’une superficie de 250 m2. Formée d’un volume rectangulaire au rez-de-chaussée comprenant les chambres à coucher, elle dispose d’un premier étage incurvé et d’une terrasse à la perspective époustouflante. La conception de la demeure part d’un mythe urbain libanais, affirmant que l’on peut skier à la montagne et nager dans la mer le même jour, grâce au chevauchement des saisons climatiques, caractéristique de la géographie du Liban. Cette expérience se retrouve à l’échelle de la maison, puisque celle-ci fusionne la vue sur la montagne depuis son toit surélevé avec la piscine extérieure creusée dans le sol, grâce à un mouvement de circulation en boucle continu. C’est ainsi que, tenant compte des cycles saisonniers de la station, la conception vise à maximiser l’occupation annuelle de la résidence, en orchestrant les lieux pour des activités diverses et variées. Décloisonnée et multiple, la construction prend plaisir à s’ouvrir à l’atmosphère, au soleil, à l’ombre des arbres, aux feuilles et à la neige.