Le succès de Maison&Objet repose sur la pluralité de son offre. Vingt ans après sa création, le salon a dévoilé une sectorisation inédite. Organisée autour de deux pôles identitaires, la maison et l’objet, elle rend la visite plus intuitive. Pour les visiteurs, ce nouveau parcours est synonyme de redécouverte. Le changement d’implantation, associé à des stands en moyenne plus grands, a permis une relecture de l’offre et facilité la rencontre de nouveaux partenaires et le parcours visiteur. De plus, ces deux thématiques ont été présentées selon quatre catégories de styles pour la maison, quatre univers à explorer pour dénicher le meilleur de la décoration et des solutions d’aménagement d’intérieur, par style, et suivant sept familles pour les objets, sept secteurs où trouver le meilleur de l’objet, de l’accessoire et du complément de décoration, par famille de produits. Nouveaux parcours de visite, nouvelles expériences d’achat intuitives et audacieuses, itinéraires inspirants et surprenants, nouveaux lieux de partage… Pour accompagner le travail de prospection des visiteurs, la foire a redimensionné ses expositions “What’s New?”. Ces parcours d’inspiration, centrés sur les nouveautés remarquables de la saison, ont, pour la première fois, été déployés sur quatre espaces dans des mises en scène thématiques. Cinq cents des 3 000 marques exposantes ont ainsi bénéficié d’un coup de projecteur sur les produits les plus tendance de leurs collections. Ces sélections, complémentaires du point de vue prospectif du Trend Forum, permettent de cerner très rapidement les innovations de la saison. Que ce soit par leur caractère innovant, leur matériau ou le savoir-faire qu’elles mettent en œuvre, ces créations se distinguent et permettent aux visiteurs d’appréhender toute la richesse de l’offre en un clin d’œil. Réalisés et mis en scène par Elizabeth Leriche, fondatrice du studio éponyme, François Bernard, fondateur de l’agence Croisements, et François Delclaux, fondateur de l’agence Un Nouvel Air, ces nouveaux espaces permettent un décryptage immédiat des produits incontournables. Maison&Objet propose désormais deux outils pour prolonger toute visite. En plus de la plateforme MOM connectée toute l’année à l’offre des exposants, apparaît le Trend Mook. Ce nouveau format du cahier d’inspirations est une mine d’informations pour cerner l’évolution du marché. Au sommaire de ce premier numéro éminemment Virtuous, de nouveaux matériaux écologiques et séduisants, une sélection de produits incontournables ou encore le décryptage d’un nouveau profil de consommateurs. Vendu en ligne pour 40 euros, il apporte un éclairage indispensable sur l’époque. En off de l’édition 2018, se tenait la 8e édition de la Paris Design Week. A travers un parcours de 200 lieux, les amateurs de design et de tendances ont découvert des scénographies et des expositions originales, ainsi que les toutes premières nouveautés de la rentrée. Des partenariats noués avec la Biennale de Paris, tenue au Grand Palais, et avec l’exposition AD Intérieurs rendant chaque année hommage au travail des plus grands décorateurs du moment, font de Paris, en septembre, un moment fort dans le calendrier international des événements du design, de la décoration et de l’art de vivre. Sur son espace nommé The Agora, Ramy Fischler, révélé Designer of The Year, a montré la diversité quotidienne de son studio et de ses projets, pour permettre au public d’embrasser sa démarche visionnaire et holistique: un espace de rencontres et d’échanges conviviaux. Une passerelle entre l’Occident et l’Orient, qui confirme la volonté du salon de repousser toujours plus loin les frontières de la création, en invitant le Liban, pays en pleine effervescence artistique, sous le parrainage de Rabih Kayrouz, dont la Maison de couture fait rayonner le style libanais à travers le monde depuis des années. Six Rising Talent Awards ont été sélectionnés: Carlo Massoud, Marc Dibeh, Carla Baz, Anastasia Nysten, Paola Sakr et Studio Caramel fondé par Karl Chucri et Rami Boushdid. Ceci dit, Maison&Objet a été l’occasion non seulement de mettre en avant les incontournables de la rentrée, mais aussi de réfléchir à de nouvelles possibilités, plus vertueuses pour la maison, grâce au thème Virtuous. Mis en scène par Vincent Grégoire, du bureau de tendances NellyRodi, il interroge le sens, l’utilité dans une démarche de low profile. Le nouveau consommateur veut se faire plaisir sans avoir à culpabiliser. Il veut à la fois être embarqué dans une aventure, comprendre le processus et être acteur d’une narration. Il y a de la place dans le milieu de la déco pour de vrais concepts vertueux et sexy.