Dès l’achat de La Garibaldina en 2001, les Poli se mettent au travail pour redonner à ce terroir sarde tout son charme. Protégés par la verdure luxuriante de la Côte d’Emeraude, ils conçoivent un chef-d’œuvre méditerranéen, sur 7,5 hectares. Harmonisé en style, d’où son nom rappelant Garibaldi, qui unifia l’Italie moderne, le domaine comprend six manoirs campagnards: La Cicala, sur 382 m², fait office de salle de fêtes et c’est là où réside le personnel de la maison; La Volpe comprend quatre chambres, sur deux étages ; les trois maisons d’hôtes, La Civetta, La Cuertola et La Tartaruga, offrent l’intimité d’une seule chambre ; enfin, La Lepre, villa aux deux splendides chambres en suite, avec entrées et terrasses privées. L’architecture d’ensemble s’inspire des traditionnels stazzu. On y voit alors murs épais, toits en pente, tuiles en terre cuite faites main à l’extérieur comme à l’intérieur. Partout, des matériaux en provenance d’artistes locaux. Certaines portes sont en noyer du nord de l’Italie, d’autres des antiquités sélectionnées avec soin au gré des provinces. Sans oublier le marbre, d’Orosei en Sardaigne, qui rehausse les meubles rustiques, et le bois recyclé des plafonds comme au sol. Jardins de rêve, vergers d’agrumes et d’oliviers et vues sur la mer… Tout conspire à faire de La Garibaldina un vrai temple de la paix!