Avec comme concept initial une grande flexibilité dans l’usage et la forme, cet espace de travail introduit une culture inédite qui encourage essentiellement les échanges. En effet, la conception du bâti, intérieure et extérieure, favorise, tout au long de sa découverte, les discussions spontanées et informelles et les interactions entre privé et public, pour créer un certain équilibre avec la fonction initiale très rigide du groupe Allianz. Le projet de 72 000 m² est composé d’une tour de 20 étages et d’une annexe de 5, reliées horizontalement par 4 ponts et verticalement par des vides et des escaliers. En plus des connexions entre les différentes entités, les sièges se raccordent à la ville. Cette continuité permet une accessibilité à la masse au rez-de-chaussée et au hall d’entrée, pour que l’espace demeure en perpétuelle animation. Malgré toutes les innovations dans l’espace, le geste le plus audacieux dans cet édifice serait dans sa couverture. Une façade en verre fritté reflète le ciel et fond dans le contexte, alors qu’un cadrage en revêtements de marbre d’onyx infuse beaucoup de caractère et démarque le bâtiment de son fond de scène. Finalement, une composition de rideaux répondant à un algorithme complexe distingue davantage cette structure.