C’est l’occasion de collaborer avec des militants, écologistes, artisans, entrepreneurs, agronomes et experts de l’alimentation, consultants en technologie et chercheurs, pour présenter des initiatives transversales, démontrant comment le design contribue au changement à travers la bonne gouvernance, l’inclusion sociale et la justice environnementale. Le festival constitue une plateforme communautaire pour des modèles expérimentaux inclusifs pour l’expérience urbaine: objets, outils, vocabulaires et processus aidant à créer de nouveaux itinéraires pour la pratique quotidienne de la création de lieux et thèmes revendiquant le droit à la ville en tant que système structuré de croyances et de valeurs partagées.

Les 3 temps forts du BDW2018: 

1. Design & the City, installations publiques au parking BDW2018. 

Différents thèmes liés au sujet seront abordés à travers des interventions situées dans un parking, à proximité du Forum de Beyrouth, sur la rue Armenia:

- Urban Hives de Nathalie Harb, plateforme modulaire et peu coûteuse, recouvrant un espace de stationnement, connectée à une ruche et offrant une opportunité pour l’agriculture urbaine.

- Pop-up Waterscape par LOOP, installation ludique, qui montre la valeur de l’eau pour l’interaction humaine et les loisirs dans la ville.

- Shame on Us par 21db & Das Scharf: les visiteurs renouent avec le domaine public et sont provoqués et punis par des impulsions négatives quand ils infligent des dommages à la ville et à la planète.

2. Les expositions d’ouverture du BDW2018, à Beit Beirut.

L’inauguration de BDW2018 aura lieu à l’observatoire urbain Beit Beirut, à travers trois expositions:

- Independent Beirut, les designers en herbe présentent leurs produits et projets, en collaboration avec Fabraca Studios et Adorno.

- Design Does* Beirut, version contextualisée de l’exposition du Musée du Design de Barcelone, avec l’université Elisava et DDS Barcelona, via des explorations analogiques et numériques interactives.

- Forum on the City et les Designers at Beit Beirut, co-organisé avec Public Works Studio, dont le but est de comprendre le design comme une pratique produite par l’interaction entre les espaces et ceux qui les habitent.

3. Jeanne d’Arc: une rue piétonne.

L’initiative AUB Neighborhood mobilise professeurs et étudiants, résidants et entreprises, pour créer une série d’interventions à la rue Jeanne d’Arc, afin de la rendre plus accessible pour les piétons, tout en abordant la thématique de la mobilité, de l’agriculture urbaine et de la mémoire collective.