Juchée au sommet d’une falaise à Tanger, face au détroit de Gibraltar, là où se rencontrent l’Atlantique et la Méditerranée, la villa, propriété de Bernard Henry-Lévy, déploie ses ailes sur près de 620 m². Réputée pour être l’une des quatre maisons jamais conçues par la designer et architecte d’intérieur française Andrée Putman, la demeure de luxe, au blanc éclatant, constitue un véritable chef-d’œuvre fait de lignes épurées et de formes géométriques. Côtoyant la plage de si près qu’on se perd dans l’horizon turquoise, l’exquise résidence, balayée par le vent du large, est répartie sur six étages. Elle s’articule, en effet, autour de cinq chambres et six salles de bains, un sauna, une salle de sport, une autre de méditation et une piscine extérieure à débordement de 25 mètres. Minimaliste, fluide, généreusement baigné de lumière, son intérieur, décoré avec maestria, cultive l’élégance et l’art de vivre en bord de mer, renvoyant des cadres de vie et des chambres qui s’ouvrent sur de larges terrasses avec des vues imprenables sur la côte, et ce, grâce à d’immenses baies vitrées. Côté matériaux, les propriétaires n’ont pas lésiné sur les moyens. Apportant de la pierre d’Italie, des fils de fer d’une ancienne usine en Amérique et du bois très spécial du Canada, ils en ont fait un petit coin de paradis idéal pour flâner!