Quand Teemu Pirinen est chargé de concevoir ce projet d’habitation dans la région d’Iisalmi, en Finlande, il y trouve un presque manoir démodé et flanqué de jardins manucurés, en contraste complet avec la simplicité verte, et blanche en hiver, de la nature environnante. A l’opposé de cela, le client avait deux désirs: réhabiliter le terrain en une forêt de pins et construire une maison aux dimensions modestes, en harmonie avec cette nature renaissante. Le résultat est une construction composée de trois granges, arrangées en Y. Chaque grange, dépendamment des aires de vie qu’elle abrite, se décline sur une échelle spatiale différente des deux autres. Ces variations contribuent à créer une distinction naturelle entre les trois parties de la bâtisse, une hiérarchie des fonctions journalières qui suit le cycle du soleil. Les hôtes accompagnent le mouvement de la lumière naturelle, tout en profitant au maximum du panorama extérieur, puisque l’architecture de l’habitation offre, sur 245°, une vue interrompue du lac. Des terrasses protégées, pour faire face aux vents de la région, s’étendent sur deux côtés. Résidence et patios sont élevés pour maximiser l’expérience du paysage. Ainsi faite, la demeure représente, en même temps, un bond générationnel et un changement certain de l’idéologie architecturale.