Connue pour ses produits de mer, Su’ao, au Taïwan, abrite dorénavant l’usine de TSC Anyong. S’étendant sur 15 000 m2, ce chef-d’œuvre voulait jouer sur l’interaction de la manufacture avec son environnement et ses clients. Les architectes de CYS.ASDO, créateurs du bâtiment, pensent alors à une carapace changeante. Pour ce faire, ils utilisent des panneaux métalliques se déclinant en trois nuances de vert, qu’ils perforent de trous de différentes tailles. Ces écrans sont arrangés autour de la partie centrale de la construction, en une série de losanges. Légèrement inclinés vers l’intérieur, ils se superposent et créent une enveloppe de caméléon, qui change de couleur et d’expression avec les saisons et le temps. Au dedans, deux étages sont consacrés à la manufacture des produits mariniers. Le reste de l’espace est détourné en un marché et des restaurants, qui vendent la marchandise de la compagnie et des plats composés de ces mêmes ingrédients. Au troisième, une serre recycle les déchets de la production en légumes. Des panneaux solaires et de collection d’eau de pluie, intégrés l’un à l’autre, et une verrière offrant le plein de lumière naturelle complètent l’ensemble. Ainsi, le client, au gré de sa visite, interagit à la fois avec l’environnement extérieur, la production et le concept d’une usine autonome en énergie, eau et nourriture.