Visionnaire, bourré de talent, Xavier Lust, designer belge de 44 ans, s’illustre depuis longtemps comme un maître du métal qu’il découpe et plie pour le transformer en meubles aussi aériens que résistants.


Diplômé en architecture d’intérieur, Xavier Lust commence en 2000 à travailler avec MDF Italia en tant que premier créateur externe de la marque, une collaboration suivie qu’il poursuit parallèlement avec d’autres labels de réputation mondiale tels que De Padova, Driade, Cerruti Baleri, Fiam Italia et Extremis qui représentent bon nombre de ses réalisations. Mis à l’honneur dans plus de 50 expositions à travers le monde, il obtient une pléthore de prix dont le prestigieux Compasso d’Oro, et ses créations font régulièrement l’objet de publications internationales. De plus, il est souvent sollicité par des institutions d’art et de design et intervient au titre de conférencier pour la qualité de ses formes naturelles qui tendent à une universalité de langage. «Dans le design, dit-il, l’idéal est de trouver des choses qui ne sont pas affectées par le passage du temps, qui sont évidentes, appropriées et atemporelles.» L’un des premiers projets qui lui valut une certaine renommée fut Le Miroir, une psyché pivotant sur son axe. Un concept qu’ont notamment adopté depuis plusieurs boutiques de luxe pour leurs cabines d’essayage. Le Banc et La Grande Table, des meubles éponymes confectionnés dans une seule plaque de métal, ont suivi, édités par MDF Italia. Il crée ensuite la table Picnik pour la firme belge Extremis. Par ailleurs, il prouve avec Graph, un bureau très réussi conçu pour Fiam Italia, qu’il sait appliquer au verre son goût pour les courbes avec maestria. 2011 est l’occasion pour lui d’exprimer son univers à travers des pièces en série limitée comme le miroir Perseus chez Saazs ou la Petite Bibliothèque très organique en aluminium anodisé...